Communiqué de presse

 

Du 26 février au 13 avril 2018 aux Musée et Jardins botaniques cantonaux

L'herbier vaudois 2.0 : des plantes séchées au Big Data

Les Musée et Jardins botaniques cantonaux déroulent un tapis, non pas rouge, mais roulant pour son herbier vaudois. En effet, les 120'000 parts de l'herbier cantonal, la plus importante collection de l'institution, seront numérisées en sept semaines grâce à un système hollandais spécialement développé pour la numérisation des collections de plantes séchées. Un exploit à observer en direct pendant les jours ouvrables. Une exposition thématique accompagne l'événement.

Du 18e à la fin du 20e siècle, les herbiers ont d'abord permis d'inventorier et de décrire une diversité végétale jusqu'alors inconnue. Désormais, grâce aux outils numériques, les herbiers deviennent des instruments puissants pour la gestion de la biodiversité et la recherche scientifique. En effet, les données massives (ou mégadata), contenues par dizaines de milliers sur les étiquettes des spécimens, permettent de reconstruire rétrospectivement l'évolution de la biodiversité dans l'espace et dans le temps. Ces données sont aussi utilisées pour modéliser l'évolution de cette diversité dans le futur et dans un contexte de changements globaux.
L'herbier vaudois constitue la collection prioritaire des Musée et Jardins botaniques cantonaux. Elle comprend environ 120'000 spécimens représentant la totalité des espèces décrites dans l'ouest de la Suisse. Cet herbier est intégralement numérisé de février à mi-avril 2018 par l'entreprise spécialisée « Picturae », dont la technologie permet de digitaliser jusqu'à 5000 spécimens par jour.
Durant la digitalisation, une exposition présente les enjeux et les objectifs de la numérisation de collections d'herbier et les possibilités de valorisation de ces données de masse une fois numérisées. Le travail des opérateurs de l'entreprise « Picturae », visible en temps réel durant les heures d'ouverture de 10h00 à 17h00, fournit un cadre idéal pour expliquer les défis techniques à relever lors de la réalisation d'un tel projet.

Bureau d'information et de communication de l'Etat de Vaud

Lausanne, le
26/02/2018

Renseignements complémentaires :

Christophe Randin, conservateur du Musée botanique de Lausanne, 021 316 99 91
François Felber, directeur des Musée et Jardins botaniques cantonaux, 021 316 99 95 ; www.botanique.vd.ch

Fichiers à télécharger :

Dépliant Herbier 2.0