Communiqué de presse

 

 

Investissements et constructions de l'Etat: près d'un milliard par année jusqu'en 2025

De janvier 2011 à juin 2016, le Canton de Vaud a adopté des crédits d'investissement qui atteignent 6,71 milliards de francs, soit un rythme moyen de 1,22 mrd par année. Si les conditions budgétaires le permettent, il aura investi 14,24 mrds entre 2011 et 2025, nouvel horizon de ses projections limitées jusqu'ici à 2020. Dans le cadre de sa stratégie immobilière, l'Etat conduit actuellement plus de 80 projets de construction pour un montant total de 2,3 mrds, très largement injecté directement dans l'économie vaudoise.

Pour la cinquième année consécutive, le chef du Département des finances et des relations extérieures Pascal Broulis a fait le point sur les investissements du canton. L'inventaire réalisé par le SAGEFI des 223 objets d'investissement adoptés par le Grand Conseil (ou le Conseil d'Etat pour les plus récents) de janvier 2011 à juin 2016 atteint un montant brut de 3,88 mrds. Tenant compte en outre des nouveaux prêts (1,43 mrd) et garanties (1,40 mrd) octroyés sur la même période, l'Etat a adopté des crédits à hauteur de 6,71 mrds sur cinq ans et demi.
Ce qui représente un rythme annuel moyen de 1,22 mrd, constant par rapport à la moyenne annoncée en juillet 2015. Ainsi, la politique d'investissement à grande échelle du canton, qui a connu une forte montée en puissance depuis 2011, est entrée cette année dans une phase de stabilisation. Parmi les objets adoptés depuis le dernier point de situation figurent les infrastructures de l'UNIL (brut 96 mios), l'acquisition du bâtiment RTS de La Sallaz (55 mios), les remontées mécaniques (33 mios) ou encore le bloc opératoire du CHUV (18 mios).
S'agissant des projections réalisées jusqu'ici à l'horizon 2020, une nouvelle mise à jour des dépenses d'investissement déjà engagées depuis 2011 et planifiées jusqu'en 2025 aboutit au montant global de 14,24 mrds sur quinze ans (net 11,25 mrds). Parmi les projets ajoutés aux projections sur la période 2021 à 2025, on relève la 2e étape du m3 Flon-Blécherette (417 mios), l'entretien et l'amélioration des routes (400 mios), le remplacement de la prison du Bois-Mermet à Orbe (279 mios) et le nouveau bâtiment des sciences de la vie (131 mios).
Comme l'an dernier, le chef du DFIRE a également passé en revue les constructions de l'Etat. Il ressort de cela que le SIPaL pilote actuellement 83 projets de bâtiments en phases de planification, d'études ou de travaux pour un montant total de 2,30 mrds (brut), ce qui fait de l'Etat de Vaud le plus gros constructeur immobilier du pays après la Confédération, le canton de Zurich et les CFF. Au rang des plus grands chantiers en cours se distinguent le Centre d'enseignement postobligatoire de l'Ouest lausannois (60 mios), le Musée cantonal des beaux-arts (84 mios), le Synathlon (27 mios), ainsi que les Parlement (24 mios) et Château (23 mios) cantonaux.
Suivront notamment ces prochaines années les constructions de Vortex, logements pour étudiants (194 mios), du Campus Santé (157 mios) et de la 2e étape de Plateforme 10 (100 mios). Pascal Broulis a tenu à souligner que l'Etat maître d'ouvrage fait appel systématiquement à des mandataires locaux. Ainsi, pour toutes les réalisations en cours, entre 75 et 95% du montant total des travaux sont adjugés à des entreprises vaudoises.

Bureau d'information et de communication de l'Etat de Vaud

Lausanne, le
23/06/2016

Renseignements complémentaires :

DFIRE, Pascal Broulis, conseiller d'Etat, 021 316 20 01; Eric Birchmeier, chef du Service d'analyse et de gestion financières, 021 316 25 50; Philippe Pont, chef du Service immeubles, patrimoine et logistique, 021 316 74 60