Sciences de la vie et recherche sur le cancer

La place lausannoise à la pointe mondiale de la recherche

Le Canton de Vaud est déterminé à renforcer sa position internationale dans le domaine des sciences de la vie et en particulier celui de la recherche sur le cancer, avec d'importants investissements immobiliers pour l'Université de Lausanne (UNIL) et pour le Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV). Le Conseil d'Etat vient de soumettre au Grand Conseil 4 projets de décret (EMPD) portant sur 88.75 millions de francs pour les sites de Dorigny et du Biopôle à Epalinges, dont un bâtiment destiné à l'oncologie et dédié au Ludwig Cancer Research (Ludwig). Ludwig a choisi Lausanne comme l'un des ces principaux sites mondiaux et a l'intention d'investir plus de 100 millions de francs à Lausanne pour développer l'immunothérapie au cours des 10 prochaines années, dans le cadre d'un accord avec le canton qui définit une vision sur 30 ans.

L'attrait du canton de Vaud vient beaucoup de la qualité de ses hautes écoles. L'étroit partenariat UNIL/CHUV a permis de consolider leur position d'excellence, reconnue au plan international. La recherche sur le cancer a également fait l'objet de remarquables développements à Lausanne au cours des deux dernières années, notamment grâce aux nouvelles méthodes basées sur l'immunothérapie, qui consistent à s'appuyer sur les défenses naturelles du corps afin de détruire les cellules cancéreuses.
Ces succès ont amené Ludwig, établi à New York, à décider d'installer à Lausanne l'un de ses principaux centres mondiaux, avec un financement très important pour une trentaine d'années. « Nous sommes très enthousiastes à l'idée d'ouvrir une branche Ludwig à Lausanne », dit Edward Mc Dermott, PDG de Ludwig. "Nous avons été hautement impressionnés par la portée et la profondeur de l'expertise scientifique et informatique qu'on y trouve, non seulement dans ses institutions académiques, mais aussi dans ses entreprises de biotechnologie. Je suis convaincu que notre partenariat sera d'un grand bénéfice pour les patients atteints de cancer partout ".
L'UNIL et le CHUV ont organisé depuis 2007 la recherche des sciences de la vie, avec la concentration des forces de recherche fondamentale sur le campus de Dorigny, le regroupement de la recherche en immunologie et vaccinologie à Epalinges et le développement de la recherche clinique sur la cité hospitalière. Le projet de construction, sur le site du Bugnon, du nouveau bâtiment « Agora » dédié à rapprocher chercheurs et cliniciens, en partenariat avec la Fondation ISREC et l'EPFL, témoigne du succès de cette stratégie. Enfin, l'arrivée du Professeur George Coukos comme chef du Département d'oncologie UNIL-CHUV, spécialisé dans l'immuno-oncologie, a permis d'établir des liens avec Ludwig.
Sur le site de Dorigny, il s'agit d'une part, ensuite de l'abandon par l'EPFL du projet Neuropolis, de pallier le manque de surfaces à disposition des neurosciences fondamentales, de la bioinformatique et de la biologie computationnelle, pour ancrer durablement les compétences de pointe de l'UNIL dans ces disciplines stratégiques et novatrices ; il s'agit aussi d'accompagner la croissance du nombre de chercheurs en biologie, domaine dans lequel l'UNIL excelle depuis longtemps.
Sur le site d'Epalinges (Biopôle et Centre des laboratoires à Epalinges), il s'agit de mettre de nouvelles infrastructures à disposition de trois disciplines qui connaîtront ces prochaines années un fort développement: l'ingénierie immunitaire au service de la lutte contre le cancer et contre les maladies infectieuses ainsi que la médecine personnalisée.


Exposé des motifs et projets de décrets (EMPD)
Sur le site de Dorigny :
• Un crédit d'étude de CHF 6.60 millions est demandé pour financer les études nécessaires à la rénovation et réaffectation d'une première partie du bâtiment Amphipôle.
• Un crédit d'étude de CHF 12.80 millions est demandé pour financer les études nécessaires à la construction d'un bâtiment dédié aux sciences de la vie.
Sur le site du Biopôle à Epalinges :
• Un crédit d'étude de CHF 6.15 millions est demandé pour financer les études nécessaires à la construction d'un bâtiment pour le centre de médecine personnalisée et d'ingénierie immunitaire contre les maladies infectieuses et les problèmes d'immunodéficience.
• Un crédit d'investissement de CHF 63.20 millions, dont une part à charge de l'Etat estimée à CHF 50.2 millions, est demandé pour la construction d'un bâtiment dédié à l'ingénierie immunitaire en oncologie et destiné à héberger la branche Ludwig de Lausanne. Le Conseil d'Etat sollicite un crédit d'investissement pour ce bâtiment afin d'honorer dans les meilleurs délais son engagement vis-à-vis du LICR.

Bureau d'information et de communication de l'Etat de Vaud

Lausanne, le
11/06/2015

Renseignements complémentaires :

Pierre-Yves Maillard, conseiller d'Etat, chef du DSAS, +41 21 316 50 04
Anne-Catherine Lyon, conseillère d'Etat, cheffe du DFJC, +41 21 316 30 01
UNIL: Géraldine Falbriard, geraldine.falbriard@unil.ch, +41 79 897 30 14
CHUV: Darcy Christen, medias@chuv.ch, +41 79 556 60 00