Remise de la Bourse à l'écriture du Canton de Vaud

Le Canton de Vaud attribue à Anne-Frédérique Rochat la Bourse à l'écriture 2013, d'un montant de 10'000 francs, Cette Bourse à l'écriture, donc c'est la 8e édition, est destinée à permettre à un auteur vaudois de réaliser un projet littéraire dans le domaine du roman, de la poésie, de l'essai ou de l'écriture dramatique.

Sous la présidence de Brigitte Waridel, cheffe du Service des affaires culturelles, le jury de la Bourse à l'écriture 2013 réunissait Raphaël Aubert et Karine Guillaume Fankhauser, membres de la Commission cantonale des activités culturelles (sous-commission «littérature»), ainsi que Véronique Overney, libraire ; il a désigné à l'unanimité, parmi la vingtaine de dossiers qui lui a été soumis, Anne-Frédérique Rochat comme lauréate de la Bourse 2013 d'un montant de 10'000 francs.

Originaire de l'Abbaye, née à Vevey en 1977, vivant à Lausanne, Anne-Frédérique Rochat a obtenu son Diplôme de comédienne du Conservatoire d'Art dramatique de Lausanne, en 2000. Auteure de plusieurs pièces, elle a reçu notamment le Prix de l'écriture théâtrale de la Société suisse des auteurs en 2005 pour «Mortifère» et en 2006 pour «Apnée» ; cette dernière pièce a été publiée en 2008 aux Editions Bernard Campiche, dans la collection «Théâtre en campoche-Enjeux 5», et a été montée la même année au Théâtre Pulloff à Lausanne. Anne-Frédérique Rochat obtient encore en 2009 une bourse à l'écriture de la Fondation Pro Helvetia pour la pièce «Lapis-lazuli». Enfin, son premier roman «Accident de personne» a été publié en 2012 aux Editions Luce Wilquin en Belgique. Depuis la fin des années 90, Anne-Frédérique Rochat est très souvent sollicitée par les metteurs en scène suisses et joue dans de nombreuses pièces en Suisse romande.

Le projet qui a remporté l'adhésion du jury porte sur l'écriture d'une pièce dramatique traitant de l'idéalisation de la famille mise à mal par l'intrusion d'une tierce personne qui mène les personnages vers une dérive, en bouleversant la dynamique familiale. La pièce abordera la question des fantasmes et des stratagèmes que l'être humain met en place pour supporter l'absurdité de l'existence.

La Bourse à l'écriture du Canton de Vaud a été attribuée en 2006 à Sandra Korol, en 2007 à Frédéric Vallotton, en 2008 à Marie-Jeanne Urech, en 2009 à Olivier Sillig, en 2010 à Nicolas Verdan, en 2011 à Jean-François Sonnay et à Jil Silberstein en 2012.

Bureau d'information et de communication de l'Etat de Vaud

Lausanne, le
12/06/2013

Renseignements complémentaires :

DFJC, Brigitte Waridel, cheffe du Service des affaires culturelles, 021 316 07 40