Découverte d'un sanctuaire celtique sur le Mormont

Les archéologues vaudois ont mis au jour cet été un site de très grande importance pour la connaissance du peuple helvète, sur la colline du Mormont (communes de la Sarraz et d'Eclépens). 170 fosses contenant des dépôts votifs ont été fouillées, révélant les rituels en usage un siècle avant l'époque romaine. L'ensemble constitue un véritable sanctuaire.

La nouvelle étape d'exploitation de la carrière pour la cimenterie Holcim SA, à Eclépens, a été précédée d'un contrôle archéologique, dans une combe proche du sommet du Mormont où aucun site n'était encore répertorié. Des indices d'occupation datant de l'âge du Fer ont conduit la Section de l'archéologie cantonale du Département des infrastructures à organiser une fouille préalable au décapage du rocher.
Les investigations entreprises dès le mois de juin 2006, avec la collaboration et la participation active de l'exploitant, ont révélé un site exceptionnel et d'un genre encore inconnu en Suisse. Son intérêt scientifique a justifié la fouille intégrale et urgente des structures appelées à disparaître. Cet objectif a été atteint au début septembre. Les archéologues mandatés pour ces travaux ont fouillé 170 fosses et puits profondément creusés dans le terrain meuble, contenant tous des offrandes, dont on peut pour la première fois observer de manière détaillée le mode de dépôt et la nature.
L'ensemble des fosses et de leur contenu, soigneusement comblé après les dépôts, est resté intact depuis l'Antiquité. Les poteaux ou autres éléments qui marquaient l'emplacement des dépôts ont disparu. Mais on a retrouvé le tracé d'une route construite, qui desservait le lieu consacré à ces cérémonies. Les rituels pratiqués au Mormont impliquaient le dépôt d'objets symboliques, parfois précieux, des sacrifices d'animaux, parmi lesquels de nombreux chevaux entiers. L'étude des corps humains ou de leurs fragments présents dans certaines fosses cherchera notamment à déterminer s'il s'agit ou non de sacrifiés. Il ne s'agit en tout cas pas d'inhumations courantes.
La très riche récolte d'objets découverts, récipients en bronze importés, céramiques, outillages, ustensiles en fer, meules à grain, objet de parure, monnaies indigènes et méditerranéennes, constitue une collection unique. Son étude va renouveler les connaissances sur nos ancêtres les Helvètes du plateau suisse.
Le sanctuaire en fosses du Mormont, daté pour l'instant entre 120 et 80 environ avant J.-C. s'avère d'ores et déjà comme un site de référence en Europe pour l'étude de la civilisation des Celtes.

Bureau d'information et de communication de l'Etat de Vaud

Lausanne, le
21/09/2006

Renseignements complémentaires :

DINF, Denis Weidmann, archéologue cantonal, 021 316 73 29